Atifa/Oumi

Sortie: 01 Janvier 1999

En 1999, Akim El Sikameya sort son premier album, Atifa / Oumi, qui le révèle au public français. S’il chante l’amour comme personne grâce à sa voix de contre-ut d’une pureté rare et à son jeu de violon très spécifique, Akim se fait aussi remarquer sur la scène musicale grâce à son charisme indéniable et à son énergie communicatrice.

Il assure dès cette époque de nombreuses premières parties comme celles d’Alain Souchon, Julien Clerc, Noa, ou encore Cesária Évora qui lui valent une renommée certaine sur la scène musicale world. La sortie de l’album s’accompagne d’une grande tournée sur les plus célèbres festivals de France et à l’international, des Francofolies de La Rochelle au Dranouter Folk Festival (Belgique) en passant par le Paléo Festival de Nyon (Suisse) et le Printemps de Bourges.

Bien qu’il s’érige d’emblée comme héritier de la tradition arabo-andalouse (son pseudonyme « El Sikameya » provient des deux noubas traditionnelles les plus célèbres : la sika et el meya), l’idée de faire perdurer cette musique de moins en moins populaire s’associe pour Akim au projet de la rendre moins élitiste, notamment en y incorporant des éléments musicaux d’autres horizons. « Mon travail n’est pas de conserver un patrimoine. Je veux m’adapter à la société du XXIe siècle. Je reste donc en cohérence avec l’arabo-andalou, musique née dans une période très féconde où les communautés musulmane, juive et chrétienne ont donné tout leur sens aux notions de partage et d’échange. »

Du jazz au flamenco en passant par la bossa nova, Atifa / Oumi a marqué le début d’une carrière musicale haute en couleurs, illustrée par des textes puissants et des mélodies voyageuses.

 

++ AUTRES PROJETS ++

UnChouiadAmour-Cover2-Thumx100

Akim El Sikameya - Aïni AmelX100

Med'Set Orkestra - live in Sete SoisX100

Haut